C'est l'histoire d'une peinture collaborative...
Depuis quelques temps, mes amis et moi-même avons l'habitude de nous réunir afin de peinturlurer et bricoler dans une bonne ambiance une journée par bimestre au moins. Oui je sais, la raclette et le Bordeaux ne sont pas forcément avantageux pour la productivité. Mais c'est là que vous sous-estimez votre serviteur et son endurance un peu au dessus de la moyenne ^^...

Qu'allais-je peindre, moi qui suis épuisé par d'autres contingences hélas très éloignées de mes univers? Hum, une autre équipe de Blood Bowl: les Northern Giants bien sûr et à commencer par la masse de snotlings qui servent aussi bien de joueurs de ligne / projectiles / provisions / punching balls...

J'use des techniques classiques en partant sur plusieurs bases de couleurs: mes snots sont une grosse vingtaine (ou une petite trentaine, c'est selon^^), en tout cas bien assez nombreux pour combler de futures pertes en matchs. Certains sont peints en en vieux "goblin green" des années 90, d'autres en "camo" d'autres en "sapin", d'autres enfin ne sont pas verts: certains ont une couche de base rouge sombre ou brun "terre de Sienne"...
"Mais pourquoi d'abord" me demanda un petit d'homme assis à côté de moi et qui tchatait beaucoup: "ben parce que j'adore avoir plein de figurines différentes" répondis-je. (Il est bien tombé le gamin, j'adore répondre aux questions^^).
Plus sérieusement, j'utilise des dégradés des couleurs de base mélangées à du blanc "os / bleached bone" (je me suis fait un plaisir de traduire les étiquettes à mon petit interlocuteur) avec une pointe de blanc pur mélangé à la fin. Puis un très léger glacis de noir très dilué afin de re-souligner les détails...
Pour les pagnes et autres bonnets, je choisis du orange afin de coller avec la future charte de couleur des "Giants" dont je vous reparlerai plus bas.

16938990_797598843730636_4324611009240247962_n17022467_797598830397304_7680148889247573341_n

 Quand on est un peu incertain, les pions de ralance et autres bricolages sont de bons sujets de boulot. J'ai eu pour la première fois l'idée de peindre des pions de relance personnalisés lorsque j'ai récupéré plein de bitz ogres dont nombre de têtes surnuméraires. Depuis, j'ai appliqué le truc aussi pour mes "Gorgoth towers". "Pourquoi?" me demanda mon petit voisin... Ben pour avoir des pions plus sympas que de simples pions cartons ou plastoche avec juste un symbole marqué dessus comme sur le "port salut".
Les pions suivants ont une couche de base gris-bleu avec un léger lavis de noir, puis éclairci de différents brossages de la couleur de base mélangée à du blanc, jusqu'au blanc pur. Je suis plutôt satisfait de l'effet "neige", je rajoute des taches de sang au lavis "rouge". "Pourquoi d'abord", ben parce que c'est plus subtil que les gros paquets de peinture rouge sur les lames réponds-ja à mon très jeune interlocteur.

17098696_797598807063973_3679199467066488938_nDSCN0215

Revenu à la maison, je prends quelques photos et je reprends le boulot.
Je bosse les socles avec du gris-bleu et du blanc. Puis, en fouillant un tas d'images d'équipes ogres sur le net, il me vient l'idée d'utiliser des boucliers pour marquer proprement les numéros de chaque snotling (pour les ogres, au moins, j'aurai de la place). Il semblerait en effet que certains modélistes utilisent des "demi-boucliers" pour marquer les numéros en bord de socle. Pas le temps de faire dans la charcute en ce qui me concerne, je colle des boucliers complets.
Je les peints d'une base jaune "sombre" (citron) que je réhausse d'un lavis orange avant de leur appliquer un éclaircissement de jaune pâle ("soleil" dirons nous).

DSCN0218DSCN0219

 Puis j'applique des déclacos "space wolf"qui iront parfaitement avec le background "nordique" des "Giants" qui sont des ogres du chaos des montagnes de Norsca.

Notez que je ne me suis pas foulé à retirer les armes de mes snotlings qui en ont, déjà pour ne pas perdre trop de temps ni mutiler les figurines, ensuite parce que ces armes insignifiantes, ces "cure dents" justifient le peu de blocage dont ils sont capables en termes de règles ("fais gaffe, je vais de te mettre un coup de champignon!"). Notez aussi que par manque de chiffres "2" dans mes décalcos, j'ai créé un numéro "39": je l'appellerai "Âne-Elka", le joueur snotling qui fait des gestes obscènes "anti système" pendant le coup d'envoi. Mon seul regret? ne pas l'avoir peint en doré^^

DSCN0220

J'applique quelques retouches aux socles blanc après le vernis (qui a un peu tendance à re-liquéfier les lavis un peu trop récents, attention!). Plus tard, j'ai rajouté des petites surfaces de flocage vert "Citadel" sur les surfaces les plus creuses afin de symboliser la végétation famélique de la Toundra. Ok, ce flocage est un peu trop vert. On trouvera mieux la prochaine fois, mais c'est un projet rapide vous dis-je!

Il me reste bien sûr les joueurs ogres, l'épine dorsale qui m'a décidé à commencer cette collection un peu folle. Je me suis longuement creusé la cervelle (si si je vous jure, l'homme de Néenderthal a un gros cerveau, du moins un cerveau profond) pour trouver un schéma sympa et accessible à mes talents de peinture si minables. Au départ, je pensais un "bleu sombre et orange". Un recherche google m'apprend que l'équipe des "Giants" de foot américain a plutôt une charte claire avec le blanc en fond et le rouge et bleu du drapeau amerloque. Par contre les "Giants" de San Francisco, équipe de Base ball a une charte qui me convient beaucoup plus, et plutôt raccord avec Tzeentch (contrastes violents, feu) : jugez plutôt:

indexJe vais donc partir d'une base de noir éclaircie de gris anthracite avec des plaques d'armure orange vif. Quant aux peaux des jouers... et bien il y a la diversité du chaos...

Mais il est temps (dernière minute) de parler de l'homme, pardon de l'ogre sans qui rien n'aurait été possible: Guirouth d'Oxerre...
Guirouth est un entraîneur étranger (jusque là rien de choquant, ça se fait dans toutes les équipes d'en avoir un) qui a fait des "Giants" ce qu'ils sont.
Guirouth est né quelque part dans une vallée des montagnes grises d'une mère ogresse et d'un père humain... Il paraîtrait, selon les rumeurs les plus fantasques colportées par les gazettes et autres "digest", que son père fut un marquis Bretonnien en aventure et fort bien membré nommé Guillaume "La Barre", en lice à l'époque pour être connétable du Roy. Il aurait été "violenté" par une petite ogresse prêtresse du dieu "Grande Panse". La dame ogresse aurait appâté le chevalier avec sa maison de pain d'épices et de bonbons. mais il ne s'agit là que de rumeurs n'est-ce pas?
Toujours est-il que Guirouth fut reconnu comme fils bâtard du seigneur de La Barre et intégré rapidement à une école de guerre Marienbourgoise. Il apprit les maths, la navigation, l'astronomie et le maniement des armes les plus raffinées pour tuer^^
Guirouth fut d'abord garde du corps, puis négociant, second de navire et enfin capitaine de navire corsaire pour le Roy de Bretonnie. Il vit bien des pays et mena bien des combats.
Echoué sur les côtes de Norsca: il découvrit une comunauté d'ogres du chaos dévoués au "Grand aigle Tzeentch". Vivant presque nus, comme des chiens, ne pratiquant aucun autre jeu que le concours de coups de boule et le lancer de rochers.
Patiemment, Guirouth "évangélisa" ces barbares et grâce à sa grosse tête, les éduqua à des techniques plus raffinées, leur enseigna le feu, la grammaire de base, la contraception et bien sûr, les règles du bon Blood Bowl. Aujourd'hui, il est très fier de ses "Giants" même s'il ne le montre pas toujours...

DSCN0224

J'ai eu idée de développer le "background" de mon entraîneur ogre en tombant récemment et tout à fait par hasard sur cet "ogre bombardier" de chez Rackham. Dans ma timeline, la tête pensante est bien l'ogre, qui sait parfaitement ce qu'il fait. Et à présent un noir secret: le demi-ogre "Guirouth" est béni par Tzeentch, il ne peut pas vieillir! Bien sûr, il peut mourrir d'assassinats et autres accidents mais pas de mort "naturelle" encore moins d'un coma éthylique^^ Je vais réfléchir à un schéma de peinture sympa.
L'ancienne figurine que j'avais prévue pour mon coach fera simplement un assistant, voilà voilà! Vive le Blood Bowl, fire walks with you!.